UK DRILL

Publié par Jean Dionnet le

1 – Le Drillinois

Chief Keef, 2012

Chief Keef en 2012.

Chief Keef, King Louie, Lil Durk, Lil Bibby, Lil Herb (a.k.a G Herbo), Lil Reese et Fredo Santana (RIP 20/01/2018) sont les noms auxquels vont penser la plupart d’entre vous en parlant de « drill music ». En effet, c’est à eux et aux quartiers Sud de Chicago que nous la devons. Ce sous-genre de la scène hip-hop se caractérise par des instrumentales synthétiques mélodieuses et des basses lourdes, accompagnées par des textes crus et violents (à l’image du célèbre I Don’t Like de Chief Keef). Elle raconte généralement la dure vie que mènent tous ces jeunes rappeurs à « Chiraq ». Ils ont très souvent recours à l’auto-tune sur leurs morceaux, tant pour leurs refrains que pour leurs couplets (prenez en note pour la suite). Bien que la ville ait porté des artistes comme Common, Twista ou Kanye West, qui ont tous une très grande carrière, elle n’a jamais su s’imposer véritablement sur la scène rap. C’est grâce à ces jeunes rappeurs (généralement âgés de 15 à 25 ans) que la ville-venteuse y connait ses meilleurs jours.

 


2 – Changement de continent

De l’autre côté de l’Atlantique se développe depuis le début des années 2010 une scène similaire à la drill de Chicago : la drill londonienne ou « UK drill ». Des « drilleurs » rappant la vie des quartiers socio-économiquement défavorisés de Londres ou le crime est malheureusement monnaie courante (Brixton, Kennington, Peckham et j’en passe), attachés à leur quartier, à leur « gang » respectif ou, comme ils le disent, à leurs familles. Des textes reposant sur la violence du ghetto, la guerre entre les différents gangs londoniens qui donnent lieu à des « beef » (embrouilles) ou des « diss song » (clashs).

Grenfell Tower, 2016

La Grenfell Tower avant son incendie le 14 juin 2016.

Les deux styles de drill sont pourtant bien différents. A la première écoute, on s’attardera sur la différence d’accent entre les anglais et les américains, et c’est selon moi un des gros atouts des rappeurs anglais. Toujours à propos de la voix, les londoniens n’utilisent que peu ou jamais l’auto-tune, et c’est ce qui leur permet pour moi de prendre le dessus sur les américains (sans forcément vouloir les mettre en compétition à tout prix), car l’authenticité de leur voix permet de plus ressentir la brutalité de leur rap. Du coté de Londres, des instrumentales au rythme plus élevé, des flows beaucoup plus rapides, des morceaux où l’on sera plus concentré sur les textes que sur la prod, bien que l’alchimie entre ces deux éléments fasse que c’est, toujours selon moi, un des meilleurs styles de rap actuellement. On remarque aussi l’utilisation d’expressions propres au rap anglais comme « peng » ou « gyal » qui désigne une fille, ou « skeng » pour une arme (expressions étroitement liées au patois jamaïcain). Paradoxalement, ces rappeurs vont, pour beaucoup d’entre eux, cacher leur visage, avec des foulards, des « ski masks » ou des cagoules, et c’est aussi ce qui fait leur particularité. Le plus emblématique de tous reste LD du groupe 67, avec son masque à la MF Doom, qu’il porte dans quasiment tous les clips ou interview pour ne pas être reconnu (« No face, no case »). Cependant, les rappeurs à l’origine de la drill londonienne (principalement des membres du collectif 150 comme Grizzy, Mdargg etc.) ne portaient pas de masques et étaient plus faciles à identifier, car, oui, c’est assez difficile d’identifier des rappeurs masqués et il faut vraiment s’y pencher afin de reconnaitre la voix et le flow qui va sur le bon nom. C’est aussi pour cela qu’on a vraiment l’impression d’entrer dans leur monde une fois que l’on connait les rappeurs, les relations entre les différents groupes et quartiers…

Je vais donc vous présenter les groupes et quartiers influents, ainsi que les rappeurs phares de la UK drill.


1 – « All my 150 niggas trap, cah we don’t wanna look like you » – Grizzy, 150

Location : Angell Town, Brixton

Membres principaux : Mdargg, Sneakbo, Grizzy, Jboy, SWavey, M24, Stickz, M24, Tookie, Slapit24…

Ils se sont illustrés de 2013 à 2015 et sont beaucoup moins reconnus ces derniers temps. Les plus en vue de ce groupe en 2017 sont M24, Tookie et même Jboy (tous présents sur le titre So Chatty datant d’avril 2017), mais aussi Stickz et Slapit24.

Les morceaux à écouter :


2 – 67  « No face no case »

Location : Brixton Hill

Membres principaux : LD (ou Scribz), Liquez, Dimzy, Monkey, ASAP et SJ.

Second Unit : R6, ST, Itch, Y.SJ.

67 (Dimzy, Monkey, LD, Liquez, Asap, SJ)

Dimzy, Monkey, LD, Liquez, Asap de gauche à droite, et SJ manquant.

C’est l’un des groupes les plus célèbres de la ville, tous styles confondus. Ils sont clairement le pilier de l’évolution de la drill à Londres. Il est composé de six membres principaux qui sont sur le devant de la scène depuis plusieurs années  et des rappeurs plus jeunes « on the come up » comme Itch, R6, ST, Y.SJ… LD est vu comme le leader du groupe mais aussi comme le meilleur drilleur à Londres. Son personnage masqué, la qualité de ses refrains et couplets, mais surtout son omniprésence sur la scène y sont pour beaucoup. Il se montre aussi sans son masque mais sous un autre nom : Scribz.

Mention spéciale au son Lets Lurk d’où est tirée l’instru du mondialement et malheureusement connu Man’s Not Hot. Oui, il faut préciser que la reprise de Big Shaq se moque des expressions et de la manière de rapper de tous les « road rappers » (rappeurs de quartier) anglais. Résultat, 189 millions de vues et aucun remerciement vers l’artiste à l’origine de la prod, et encore moins vers les rappeurs.

Les morceaux à écouter : ma liste serait beaucoup trop longue, donc on va tout de suite passer à la discographie. Ils ont sorti trois mixtapes depuis 2015 : 6.7 et In Skengs We Trust en 2015 et Let’s Lurk en 2016. Ils ont ensuite commercialisé un EP le 14 juillet 2017 : The Glorious Twelfth

 

 

3 – 86 « They don’t know what I’ve been through, red dot on your head like a Indhou »

Location : Tulse Hill à Lambeth, Londres.

Membres : T-Mula, Stampface, ZN, Scrams, Gunna Grimes, Baby-R.

Ce quartier tout proche de Brixton Hill fait que 86 et 67 se connaissent (en de bons termes puisqu’ils collaborent régulièrement). Ils se sont imposés notamment grâce à leur liaison avec 67, mais pas seulement. Ils ont su se montrer actifs ces trois dernières années et ont la plupart du temps fourni un travail propre avec deux projets (86 Fings on Things en 2016 et 86 Trapped Between The Two en juillet 2017) qui sont tous deux complets et bien finis, le premier étant meilleur d’après moi.

Les morceaux à écouter :



 

4 – Harlem Spartans

Location : Kennington

Membres : Loski, MizOrMac, Blanco, Bis, TG Millian, Zico, Phineas, Aydee, M10 et sûrement d’autres rappeurs qui ne se sont pas encore lancés.

Pour moi c’est le meilleur groupe dans la drill. Leur « profondeur de banc » comme on dirait au basket est sans fin. Ils sont nombreux, jeunes et très actifs depuis maintenant un ou deux ans. On peut trouver sur DatPiff quatre projets avec la plupart de leurs morceaux enregistrés (je ne suis cependant pas sûr de la provenance de ces projets : officiels ou non, cela reste à voir) : Mixtape 1, 2 ,3 et 4. Loski est le rappeur le plus en vue du groupe et empile les millions de vues sur YouTube avec ses titres Hazards, Money & Beef, Teddy Bruckshot, Call Me Loose, ou plus récemment Mummy’s Kitchen. Malgré le fait qu’il soit actuellement en prison, MizOrMac est le deuxième rappeur phare du groupe, facilement reconnaissable par sa voix et son flow venu d’ailleurs, et de ses textes super techniques. Les membres du groupe savent se montrer créatif et varier les styles (drill pure, afrobeats, trap…) ou les collaborations. Si la totalité de ses membres arrive à éviter les condamnations, le groupe a clairement un bel avenir sur la scène du rap en Angleterre.

Les morceaux à écouter :

5 –SMG « Make you run like Forest Gump »

Location : Grove Park, Lewisham.

Membres : Russ, Taze, YB, Maj, SP, Richone.

Ils sont présents depuis plusieurs années notamment avec Russ et Taze, les deux rappeurs les plus connus du groupe. Ils sont à l’origine du succès du groupe, que ce soit en réalisant des morceaux en solo (comme Splash Out ou Chatty Patty pour Russ et Dashin ou Brukka pour Taze) ou bien en featuring (Bludcart, Trap Not Carni…).

Russ (SMG) dance.

Russ et sa fameuse dance.

Ils ont de bons liens avec le groupe précédent, Harlem Spartans, puisqu’ils ont sorti un son avec Loski « Ghost » il y a peu, et plusieurs feat avec Oboy, un membre affilié aux Spartans, mais aussi avec les membres du groupe 86. Les deux sont reconnaissables par leur voix spéciale, difficile à décrire mais vraiment plaisante. Ils sont aussi fidèles à leur flow et on le retrouvera dans la plupart de leurs sons.

Les morceaux à écouter :

 

6 – 410

Location : Camberwell

Membres : Skengdo, AM, Sparkz, BT, Rendo, Moodie, Rudez, TS, Tuckz, JaySlapit, Y.AM ; Blackz, Syikes

Ce groupe est très actif depuis quelques années sur le scène anglaise. Il s’y affirme grâce à ses nombreux membres. Cependant, les rappeurs les plus en vue sont Skengdo et AM, qui forment un véritable duo dans le groupe, au point d’avoir sorti la quasi-totalité de leurs morceaux en commun. Ce sont les plus vieux membres du groupe, avec BT et Rendo qui se sont également bien mis en valeur il y a un ou deux ans. Le duo Skengdo x AM est considéré comme le meilleur de la scène drill et est parvenu à se constituer une réputation à l’internationale grâce à la qualité de leur production, leur inventivité (il n’est pas rare de voir AM placer quelques mots en français par exemple) etc. Ils ont sorti en décembre 2017 une mixtape au nom de 2 Bunny : The Mixtape. 

Ils sont en bonne relation avec le gang 150 et ont déjà collaboré musicalement, mais sont en beef avec les Harlem Spartans et de nombreux clashs ont lieu entre ces deux gangs. Ils ont sorti il y à quelques jours un son se « moquant » justement d’eux : Do it & Crash avec M24 (150).

Les morceaux à écouter : 

 

7 – BSIDE

Location : Bellingham.

Membres : 30, Buckfiddy, Dizz, Django, KK, Ghost, Munch et Rsz.

Ils font partie des gangs les plus violents, et cela se ressent, rien que dans la voix de 30 par exemple, qui est particulièrement sombre. Ils n’ont encore aucun projet commercialisé mais ils comptent plusieurs millions de vues sur YouTube. Ils sont en conflit avec SMG, et donc avec les rappeurs des Harlem Spartans.

Les morceaux à écouter :

8 – Moscow17

Location : Brandon Estate, Social Housing of Southwark.

Membres : LooseScrew, ScrewLoose, GB, Tizzy T, Incognito, Mayski, Rhyno, Knockoutned, Rhyno, SP17, Ruth et CDai.

Le quartier est aussi appelé Moscow à cause de sa violence. C’est donc de la que le groupe tient son nom. Les membres les plus connus sont les cinq premiers de la liste : ils récoltent régulièrement des centaines de milliers de vues sur YouTube. C’est un gang allié de SMG et des Harlem Spartans et on quelques feats avec des membres de ces groupes (exemple : Loski et Mayski – Mummy’s Kitchen). Aucun projet officiel commercialisé pour le moment.

Les morceaux à écouter :

9 – Zone2

Location : Peckham

Membres : PS, Narsty, Skully, Karma, Mad Max, Kwengface, LR, Trizzac.

Ils sont en train de se faire leur place tranquillement en se présentant comme un des groupes avec les sons et les projets les plus aboutis de la scène. Bien que le rappeur phare du groupe, PS, soit derrière les barreaux, ils ont sorti deux projets en 2017 : No Hook et Known Zoo. C’est donc sur ces deux projets que les artistes se relaient les couplets et refrains sur des instrumentales travaillées et souvent différentes de ce qui se fait sur la scène, tout en restant dans le thème. PS a été footballeur professionnel dans un club de D4 anglaise, et, ils sont en beef avec le gang Moscow17.

Les morceaux à écouter :

 

10 – 1011

Location : Ladbroke Grove, West London.

Membres : Digga D, Sav’O, Horrid1, Loose1, JDF, T.Y, KaySay, Sini Sayso, Splasha.

Ils ont l’ascension la plus folle de la scène, avec des millions de vues en quelques semaine seulement. Ils ont explosé fin 2017 avec des sons comme Play For The Pagans et No Hook qui ont respectivement 2 millions et 1.5 million de vues en janvier 2018, pour des morceaux de septembre 2017. Cela peut paraître peu mais pour un style de musique peu écouté à l’international, c’est énorme en si peu de temps. En comparaison, les seuls groupes qui récoltent autant de vues en si peu de temps vont être 67, Harlem Spartans et 410. Ils sont emmenés par Digga D qui est sans aucun doute la star du groupe et surement un des leaders de la drill à Londres (en trois mois de carrière). Récemment, la plupart des membres se sont fait arrêtés, et, à l’image de LD de 67, pourraient être bannis de la scène musicale. Affaire à suivre.

Les morceaux à écouter :


Ces dix groupes sont les plus connus de la scène et il en existe beaucoup d’autres :

  • Silwood Nation avec les rappeurs A-Miz, T1
  • 40 avec Samuraï (Manchester)
  • DB avec le bouillant MD
  • #SinSquad avec GP et Uncs
  • 28’s avec les trois frères Sykes, Lil Sykes et Yung Sykes
  • AD avec Tookie et Skatty
  • 814 avec le jeune Lil MDot (groupe auquel appartenait Showkey et Mdot, étoile montante de la drill qui a été tuée il y a deux ans environ).
  • GLane et les rappeurs YL & Grinner
  • DB8
  • NGang avec NitoNB
  • 12 World avec Sav’12, en beef avec 1011.

Des rappeurs qui s’imposent aussi en solo ou en duo. Parmi eux :

  • K-Trap (ex-67 sous le nom de Savage) et son projet The Last Whip
  • Mischief (ex-67 aussi) avec son projet Misch-Mash
  • Youngs Teflon qui est l’un des premiers à avoir amener la drill
  • Abra Cadabra
  • Reeko Squeeze (ex membre des Section Boyz)
  • Yung Bush
  • Mayhem
  • Reekz Mb
  • Poundz
  • Headie One x RV (avec la sortie notamment de la mixtape The One d’Headie One)

Vous avez juste en dessous ma playlist des sons inévitables de tous ces artistes : six heures de musique !

Et voici ma liste des 18 projets à écouter si vous voulez vous intéresser de plus près à la UK Drill :

UK Drill best projects

 

J’espère que cette découverte fût intéressante pour vous et bien sûr j’espère vous avoir donner envie d’écouter ce style de rap.

Merci d’avoir lu jusqu’à la fin (les autres je vous aime pas) et on se retrouve bientôt (peut-être) pour un nouvel article !

Catégories : Musique

2 commentaires

LilManou · 14 février 2018 à 10 10 34 02342

C’est cool! Bravo pour ton travail Jean. XOXO

    Jean Dionnet · 5 mars 2018 à 15 03 24 03243

    Merci LilManou !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.